Comprendre les différences entre l'hébergement cloud et le cloud computing

Kyung Y.
Kyung Y.
Differences Between Cloud Hosting and Cloud Computing Thumbnail
Link Icon
arrow up

La quatrième révolution industrielle (4IR) qui a débuté en 2011 a radicalement changé la façon dont nous utilisons la technologie. De l'IA à l'IoT, de nouvelles technologies sont apparues pour rendre les entreprises plus efficaces, réduire leurs coûts et améliorer leur compétitivité. La transformation numérique n'est plus un "nice-to-have" - elle est essentielle à la réussite des entreprises.

Cette transformation a notamment permis le développement des solutions cloud. Le cloud permet aux entreprises de toutes tailles de profiter de ressources informatiques traditionnellement réservées aux grandes entreprises, le tout sans les coûts et la complexité accompagnant les infrastructures informatiques traditionnelles.

Cependant, beaucoup restent déconcertés par les termes "hébergement cloud" et "cloud computing" - deux termes qui se ressemblent mais qui ont des significations différentes. Cet article explore les différences entre les deux.

TL;DR

L'hébergement cloud fait référence à l'hébergement de sites Web ou d'applications sur un serveur cloud, ce qui permet de proposer des solutions d'hébergement évolutives et flexibles.

Le cloud computing, en revanche, est un terme plus large qui fait référence à une large gamme de services fournis via Internet., tels que l'hébergement, le stockage de données, la virtualisation et plus encore. En résumé, l'hébergement cloud fait partie du cloud computing.

Qu'est-ce que le cloud computing ?

Avant de nous pencher sur les différences entre l'hébergement cloud et le cloud computing, il est important de comprendre ce qu'est le "cloud". À la base, le cloud (nuage en français) est une métaphore qui désigne les logiciels, les plateformes et les infrastructures hébergés à distance sur le Web. Traditionnellement, ces ressources étaient hébergées sur des serveurs physiques dans un lieu unique (c'est-à-dire un bureau ou un centre de données). Le cloud computing permet d'accéder à ces ressources depuis n'importe quel endroit disposant d'une connexion Internet.

Le cloud comprend du matériel physique, comme des serveurs et des dispositifs de stockage, ainsi que des éléments logiciels qui permettent l'accès à distance à ces ressources. Il s'agit essentiellement d'un écosystème de ressources virtualisées auxquelles on peut accéder de n'importe où. Lorsqu'elles sont mises en commun, ces ressources peuvent être utilisées à des fins diverses : pour créer des applications, stocker et analyser des données, permettre le machine learning, et bien plus encore.

Parmi les fournisseurs de cloud computing les plus populaires, on trouve Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Google Cloud Platform. Ces entreprises ont investi des milliards de dollars pour fournir ce type de services à leurs clients. Il existe quatre méthodes de déploiement des ressources cloud :

  • Cloud public : L'infrastructure cloud est détenue et exploitée par un fournisseur de services cloud tiers (par exemple AWS) et mise à la disposition du grand public sur Internet.

  • Cloud privé : L'infrastructure cloud est dédiée à une seule organisation et est uniquement au service de cette organisation.

  • Cloud hybride : Un mélange de clouds publics et privés, permettant aux organisations de profiter des avantages des deux modèles et d'avoir plus de contrôle sur leurs données et leurs applications.

  • Cloud communautaire : L'infrastructure cloud est partagée par plusieurs organisations ayant des exigences et des préoccupations similaires et peut être gérée par un fournisseur tiers ou par les organisations elles-mêmes.

Modèles de services cloud

Si le cloud computing consiste à accéder à des ressources et à les gérer à distance - a quelles fins l'utiliser ? Le cloud computing existe depuis plus d'une décennie, et cette technologie a considérablement évolué au cours de cette période. Voici les trois principaux modèles de services de cloud computing :

Cloud Service Models Users

Infrastructure en tant que service (IaaS)

L'infrastructure en tant que service (IaaS) est un modèle de service dans lequel le fournisseur de cloud computing fournit des composants d'infrastructure virtualisés. Il s'agit du service de cloud computing le plus basique et le plus rentable. Les machines virtuelles, le stockage cloud et les réseaux virtuels sont des offres IaaS populaires.

Imaginons qu'une entreprise ait besoin d'un serveur pour héberger son site web ou son application. Au lieu d'acheter et d'entretenir du matériel physique, elle peut simplement louer une machine virtuelle dans le cloud avec IaaS et la rendre opérationnelle en quelques minutes.

Exemples : Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure, Google Cloud Platform (GCP).

Plateforme en tant que service (PaaS)

La plateforme en tant que service (PaaS) est un modèle de cloud computing qui fournit aux clients une plateforme à la demande. Ils peuvent l'utiliser pour développer, tester, déployer et gérer des applications. Au lieu de construire leur infrastructure à partir de zéro, les clients peuvent accéder à un environnement préconfiguré et l'utiliser comme base.

Le PaaS comprend généralement des systèmes d'exploitation, des bases de données, des serveurs Web, des serveurs d'application et d'autres services gérés par le fournisseur de cloud. Au lieu d'installer et de gérer chacun de ces composants individuellement, les clients peuvent y accéder dans le cadre d'un package unique.

Exemples : AWS Elastic Beanstalk, Microsoft Azure App Service, Google App Engine.

Logiciel en tant que service (SaaS)

Le logiciel en tant que service (SaaS) est un modèle de cloud computing qui permet d'accéder à des applications hébergées sur le cloud. C'est le service de cloud computing le plus simple à utiliser et le plus souvent utilisé pour les applications destinées aux consommateurs, telles que les boîtes de messagerie, les applis de productivité, de gestion de la relation client (CRM), etc.

Avec SaaS, les clients n'ont pas à se soucier d'installer ou de gérer des logiciels sur leurs propres machines. Ils accèdent simplement aux applications dont ils ont besoin à partir des serveurs du fournisseur et paient leur accès sous forme d'abonnement. Tout se fait par l'intermédiaire du web, de sorte que le client n'a besoin que d'une connexion internet et d'un navigateur web.

Exemples : Salesforce, Google Workspace, HubSpot, Mailchimp, Slack, Intercom.

En résumé, ces modèles de services cloud comprennent chacun les éléments suivants.

Cloud Service Models Infographic

Qu'est-ce que l'hébergement Cloud ?

Vous avez probablement remarqué certaines similarités entre l'infrastructure en tant que service (IaaS) et l'hébergement cloud. C'est tout simplement parce que l'hébergement cloud s'inscrit dans l'écosystème plus large du cloud computing. Selon le type de site Web et l'hébergeur, l'hébergement cloud peut être apparenté à l'IaaS ou à la PaaS.

star

L'hébergement cloud est un type de service d'hébergement qui utilise les ressources d'un réseau d'ordinateurs décentralisé, ou "cloud", pour stocker et gérer les sites Web. Avec ce type d'hébergement, pas besoin de matériel coûteux, et les clients peuvent augmenter ou réduire la taille de leurs sites Web en fonction de leurs besoins.

Le principal avantage de l'hébergement cloud par rapport à l'hébergement partagé traditionnel, c'est que l'hébergement cloud utilise un réseau de serveurs pour héberger les sites Web, de sorte que si un serveur tombe en panne, un autre peut prendre sa place, ce qui améliore le temps de disponibilité et permet une plus grande fiabilité. L'hébergement partagé, quant à lui, repose sur un seul serveur, ce qui peut entraîner des temps d'arrêt si le serveur rencontre des problèmes. Si vous désirez en savoir plus sur l'hébergement Web et les différents types d'hébergement disponibles, consultez notre article sur les principes de base de l'hébergement web.

Où trouver un service d'hébergement cloud ?

Si vous possédez un site Web et que vous souhaitez profiter des avantages de l'hébergement cloud, plusieurs options s'offrent à vous. La première option consiste à utiliser un fournisseur IaaS tel que Amazon Web Services (AWS) ou Microsoft Azure. Vous devrez alors configurer les serveurs et les applications vous-même ou faire appel à un service tiers pour le faire à votre place.

L'autre option, la plus courante pour un site Web, consiste à utiliser un service d'hébergement cloud géré (PaaS), qui est livré avec des paramètres de serveur préconfigurés pour de meilleures performances et une meilleure évolutivité, un tableau de bord simple à utiliser, des options d'installation en un clic, et bien d'autres choses encore - le tout dans le but de vous faciliter la tâche. De plus, vous aurez sûrement accès à des fonctionnalités supplémentaires comme des certificats SSL gratuits et des sauvegardes quotidiennes, le tout étant inclus dans le prix de votre forfait.

Pour vous aider à faire le bon choix, visitez notre classement des meilleurs services d'hébergement cloud ou utilisez notre outil de recherche pour obtenir une recommandation personnalisée en fonction de vos besoins.

Link Icon
arrow up

Développeur avec pour seuble faiblesse une tendance à collecter trop de données ! Je suis passionné par l'hébergement Web et le Cloud. Quand je ne suis pas connecté, j'aime aller à la pêche et créer des objets bizarres avec mon imprimante 3D.